FAQ2017-10-21T20:05:47+00:00

FAQ

La courbe d'étalonnage est la vitesse maximale dans le conduit que le régulateur de débit peut commander. SCHAKO fixe cette valeur par défaut à 12 m/s.

Il est possible de transmettre les messages d'alarme et de dysfonctionnement à d'autres appareils via les contacts inverseurs libres de potentiel du module relais. Il n'est toutefois pas possible de différencier techniquement les signaux d'alarme et de dysfonctionnement.

Les entreprises spécialisées dans les ascenseurs ou les entreprises habilitées à effectuer des travaux dans les gaines d'ascenseurs peuvent monter un système GREENKIT. En effet, le système est livré prêt à être branché. Mais il est évident que les compétences manuelles représentent un réel avantage.

Lors du positionnement des régulateurs de débit, il faut généralement prévoir des sections de flux devant les régulateurs de débit qui doivent correspondre à au moins 1 x le diamètre pour les régulateurs ronds et à 1 x la diagonale pour les régulateurs carrés. Il est nécessaire de prévoir différentes sections de flux après certains composants (coudes, clapets coupe-feu, silencieux, etc.) (cf. brochures).

Chez SCHAKO, les dimensions de commande de toutes les grilles de ventilation correspondent aux ouvertures de montage requises sur place. En ce qui concerne la KG 8 de taille 315 x 115, l'ouverture de montage requise est donc de 315 mm x 115 mm.

Veuillez consulter les délais de livraisons actuels ici. Les délais de livraison sont ajustés au jour le jour pour tous les produits SCHAKO disponibles.

Le différence réside dans le fait que le capteur dynamique, à l'inverse du capteur statique, est traversé par un fluide dans le conduit. C'est pourquoi, il est nécessaire d'avoir recours à un capteur statique en cas d'air pollué ou agressif dans le conduit.

Les cellules de filtrage doivent impérativement être remplacées si celles-ci ont été endommagées ou si la perte de pression finale maximale de 500 Pa est atteinte. En outre, il est judicieux de changer régulièrement les cellules de filtrage d'un point de vue économique afin de réduire à un minimum les coûts énergétiques pour l'aération. Il est également nécessaire de prendre en compte les conditions cadres relatives à l'hygiène, les plans d'entretien locaux ainsi que les directives légales ; voir également la directive VDI 6022.

Les nouvelles cellules de filtrage SCHAKO ont une perte de charge initiale de 250 Pa en présence d'un volume nominal. SCHAKO recommande de changer le filtre lorsque que la perte de pression finale a atteint la limite de 500 Pa en cours de fonctionnement avec un volume nominal. Vous éviterez ainsi toute perte énergétique inutile dans la zone d'entrée d'air causée par l'augmentation de l'air soufflé.

En ce qui concerne le test de détection des fuites conformément à DIN EN ISO 14644-3, il s'agit d'un contrôle de l'ensemble du système de filtration : le média filtrant, le cadre filtrant et le joint d'étanchéité du cadre filtrant. Ce contrôle est effectué à l'aide de sondes de mesure calibrées employant le processus de balayage in-situ. Il permet de confirmer la bonne installation du système de filtration et de vérifier l'absence de fuites pendant le fonctionnement.

Lors d'un contrôle d'étanchéité, le débit de fuite en provenance de la cavité de la rainure de contrôle est mesuré avec une surpression de 2000 Pa. Ce débit de fuite ne doit pas dépasser 0,003 % du débit nominal. Cependant, ce contrôle ne permet pas de mesurer l'absence de fuites sur l'élément de filtration. Il est nécessaire d'effectuer alors un test de détection des fuites conformément à DIN EN ISO 14644-3 ainsi que DIN 1946-4, VDI 2083 et DIN EN ISO 14644 pour les cellules de filtrage terminales à partir de H13.

Bien que leur apparence soit similaire, les types de caissons de filtration FKU et FK-FF sont différents de par leur structure. En fonction de la taille, le FK-FF est jusqu'à 20 mm plus haut. Les domaines d'utilisation sont toutefois identiques. Les caissons de filtration FKU et FK-FF se différencient dans la technologie d'étanchéité des cellules de filtrage. Le FKU de SCHAKO nécessite une cellule de filtrage avec une étanchéité à sec, soit en tant que joint d'étanchéité plat ou en tant que joint d'étanchéité profilé en U. Cela permet de contrôler l'étanchéité conformément à la directive VDI 3803, feuille 4. En ce qui concerne le caisson de filtration FK-FF de SCHAKO, un gel d'étanchéité est utilisé à la place d'une cellule de filtrage avec une étanchéité à sec. Le contrôle de l'étanchéité des cellules de filtrage à partir de la classe H13 a lieu avec un test de détection des fuites.

Le test au brouillard d'huile est la méthode d'essai standard pour toutes les cellules de filtrage SCHAKO, son exécution étant conforme à la norme DIN 1822-4. Il est possible d'effectuer sur demande et moyennant supplément un test par balayage, celui-ci correspondant également à cette norme DIN.

Le système de détection de fumée n'a pas d'interface Bus indépendante.

En ce qui concerne les régulateurs de débit standards, il s'agit de moteurs à vitesse lente avec une durée de marche de 150 secondes pour un réglage du clapet à 90°. Les régulateurs de débit spéciaux équipés d'entraînements rapides sont disponibles avec une durée de marche considérablement réduite de moins de 3 secondes pour un réglage du clapet à 90°.

Les deux régulateurs ont des fonctionnalités identiques, à une différence près : les régulateurs MP sont compatibles bus, ce qui signifie que la position du clapet peut être lue par le régulateur et transmise à un autre organe de contrôle. Cette fonctionnalité n'est pas encore intégrée sur les régulateurs MF. C'est pourquoi, ces régulateurs ne conviennent pas aux applications bus.

Avec cette fonction, la fonction de régulation CAV / VAV intégrée est désactivée et le régulateur fonctionne en tant que servomoteur continu avec un capteur de débit intégré.

Il y a deux possibilités de modifier sur le terrain les valeurs programmées du régulateur : soit avec un outil PC soit avec un appareil de diagnostic/de service. Ces deux procédés permettent d'ajuster ultérieurement Vmin, Vmax ainsi que le mode de régulation. Il n'est toutefois pas possible de modifier le débit nominal (courbe d'étalonnage). Seul le fabricant du caisson du régulateur de débit est autorisé à le faire.

La régulation du régulateur de débit peut avoir lieu via les contacts de commutation. L'on parle alors d'un fonctionnement CAV (Constant Air Volume). La régulation n'a pas lieu via un signal 0 - 10 V constant mais différents états de régulation comme la FERMETURE forcée, Vmin, Vmax ou l'OUVERTURE sont pilotés via les contacts de commutation.

Lorsque le signal de retour est reconduit par câble à l'armoire électrique, la technique de régulation présente dans l'armoire électrique peut interpréter et traiter ce signal. Cela permet de procéder à des réglages ultérieurs ou correctifs, et ce directement depuis l'armoire électrique, en fonction des besoins de l'opérateur.

Le signal de commande et le signal de retour ne coïncident que lorsque Vmin = 0 m³/h (0%) et Vmax = Vnom(100%) sont programmés.

En cas de manque d'air, c'est-à-dire en cas de volume d'air insuffisant dans l'installation d'aération, le régulateur de débit se déplace en position ouverte maximale afin que la résistance au flux soit aussi faible que possible. Le volet de clapet est donc grand ouvert.

En règle générale, les régulateurs de débit de SCHAKO peuvent être utilisés dans une plage de température de 0°Celsius à 50°Celsius.

En ce qui concerne les régulateurs de débit VRA-R-E, VRA-R-E-Smart et VM-PRO-R, nous proposons des capotages d'une épaisseur de 20 mm (DS20 mm) ainsi que des capotages à isolation plate d'une épaisseur de 2 mm. En ce qui concerne le régulateur de débit VRA-Q-E, nous proposons uniquement des capotages de 40 mm d'épaisseur (DS40mm). Pour les régulateurs de débit RA-Q-E-Smart et VM-PRO-Q, seuls les capotages d'une épaisseur de 20 mm (DS 20mm) sont disponibles.

Le signal de retour est un signal de tension analogique qui se réfère toujours au débit nominal du régulateur de débit. Si le volume nominal (Vnom) est réglé, le régulateur retourne à 10 V. Avec 0 m³/h, le régulateur retourne à 0 V (mode 0 - 10 V) ou à 2 V (mode 2 - 10 V).

Il s'agit ici du signal analogique d'un capteur ou d'une gestion technique de bâtiments vers le régulateur de débit. Le régulateur réagit différemment à cette commande (cf. point 1) en fonction du mode du régulateur (0-10V ou 2-10V).

Avec le mode de régulation 0 - 10 V, Vmax est commandé à 10 V et Vmin à 0 V. En ce qui concerne le mode de régulation 2-10 V, Vmax est commandé à 10 V et Vmin à 2 V.

Ils ont une fonction thermique puisque l'isolation extérieure et intérieure des plénums de raccordement est en ARMAFLEX, un isolant flexible qui empêche la formation d'eau de condensation avec une structure micro-cellulaire pour une bonne stabilité dimensionnelle. La résistance élevée à la diffusion de la vapeur d'eau réduit les pertes d'énergie et le risque de corrosion sous l'isolation.

Selon les prescriptions légales, l'opérateur est seul responsable de la sécurité de fonctionnement d'un détecteur de fumée. SCHAKO vous recommande donc de contrôler une fois par an le bon fonctionnement du système. Il est nécessaire, à cet effet, d'observer les spécifications techniques. Nous vous renvoyons ici à la documentation actuelle du RMS.

La plaque de recouvrement du détecteur de fumée RMS est en polyamide. L'impression de verre résulte de la transparence maximale.

Les schémas de raccordement et la disposition des contacts font partie de la documentation technique du RMS et sont disponibles sur le site internet de SCHAKO, ici.

Ce système ne permet pas de piloter directement plusieurs clapets coupe-peu. Il est cependant possible d'envisager une telle situation via un montage en cascade (relais et/ou contacteur). Le fonctionnement en cascade se fait ensuite via les contacts inverseurs libres de potentiel du module relais.

Les deux messages [Défaut] et [Alarme] sont fondamentalement différents. Le message de défaut peut être réinitialisé. Cela se fait automatiquement dès que la cause du dysfonctionnement est résolue. En ce qui concerne le message d'alarme, l'opérateur doit le réinitialiser manuellement via un bouton Reset. Les voyants LED et les boutons Reset correspondants se trouvent sur le module de relais RM.

Non. Les absorbeurs à membrane en version baffle ne sont disponibles qu'avec une épaisseur de 100 mm.

Les baffles insonorisants de SCHAKO sont équipés d'un profilé de cadre en forme de buse afin de réduire considérablement la perte de charge. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir une plaque d'écoulement supplémentaire.

Le profilé Metu M2 et M3 est utilisé par défaut. Des variantes sont disponibles avec les profilés Metu M2 et Metu M4 sur demande et moyennant supplément. En ce qui concerne les silencieux supplémentaires ZSQ, le profilé Metu M2 est utilisé par défaut pour VM-PRO-Q et le profilé M3 pour VRA-Q.

L'évacuation des fumées est un désenfumage à froid afin d'évacuer les fumées d'un bâtiment après un incendie. Le système d'évacuation des fumées n'est donc pas important pour la sécurité (liste de réglementations du bâtiment C, partie 3.10). Quant à l'exutoire de fumées, il s'agit d'un désenfumage lors d'un d'incendie ainsi que d'une évacuation de la chaleur (EN 12101 – partie 2). Un exutoire de fumées est donc un composant important pour la sécurité et est mentionné dans la liste de réglementations du bâtiment B partie 1.

Non. Un NRWG n'est pas prévu pour un montage dans un système de conduit ou pour l'extrémité d'un conduit et ne doit pas être utilisé dans de tels cas.

Ces deux types se différencient par leur utilisation (profondeur du boîtier). Le JK-180 MB convient à un montage à fleur de mur et de plafond et est pourvu d'une tôle de montage supplémentaire. Le JK-190 dispose d'un boîtier plus profond et convient donc à un montage en saillie. Le boîtier plus profond permet d'éviter tout effleurement des ailettes (usure) sur le mur.

Une surface d'ouverture effective aérodynamique signifie que le comportement du débit sortant de l'ouverture doit avoir une certaine caractéristique à travers la surface d'ouverture. En effet, un NRWG est aéré uniquement via ce comportement de flux naturel et autonome, sans aucun support mécanique. Les différentes parties de la surface d'ouverture ne sont pas toutes déterminantes pour cette caractéristique d'écoulement. La surface utile d'ouverture (appelée également surface d'ouverture utile aérodynamique) est déterminée lors d'une procédure expérimentale. L'annexe B de la norme EN12101-2 donne plus de précisions à ce sujet.

Il existe quatre modes de fonctionnement différents pour les systèmes de contrôle des fumées et de la chaleur :

  • NRA – Systèmes d'évacuation naturelle de fumée : installation permettant d'évacuer la fumée grâce à la poussée thermique naturelle en cas d'incendie
  • MRA – Systèmes d'évacuation mécanique de la fumée : installation permettant d'évacuer la fumée de manière mécanique à l'aide de ventilateurs.
  • RDA – Systèmes sous pression pour une protection contre la fumée : installation permettant d'éviter toute pénétration de la fumée et permettant son évacuation à l'aide d'une différence de pression
  • WA – Évacuation de la chaleur : dispositif pour une évacuation naturelle ou mécanique de la chaleur

Un NRWG comporte toujours un volet de dosage, un battant de fenêtre, une trappe de toit ou un dôme lumineux. En outre, chaque NRWG dispose d'un mécanisme d'ouverture dédié et d'une unité de déclenchement autonome. Conformément à la norme EN 12101-2, tous les NRWG commercialisés doivent être certifiés CE. Le dimensionnement, les exigences et le montage des systèmes d'évacuation naturelle de fumée (NRA) sont fixés dans la norme DIN 18232-2.

Un NRWG est le composant central de ce qu'on appelle une RWA, une installation d'évacuation de la fumée et de la chaleur. La RWA est un équipement de sécurité permettant de prévenir le risque d'incendie et sert, en cas d'incendie, à évacuer la fumée et les gaz chauds hors d'un bâtiment ou d'une structure.

NRWG est une abréviation désignant un dispositif d'évacuation naturelle de fumée et de chaleur (DENFC), indiquant ainsi ce pourquoi il a été développé.

D'un point de vue climatique, il n'est pas judicieux d'aérer une gaine d'ascenseur en direction de l'intérieur du bâtiment. En effet, cela porterait inévitablement atteinte à la protection incendie active ainsi qu'aux prescriptions relatives à l'hygiène. L'accumulation d'air froid entraînerait obligatoirement la formation de moisissures et de zones humides. L'équilibre thermique du bâtiment serait déstabilisé. Il est préférable de se tourner vers des concepts de climatisation éprouvés et de les combiner avec une électronique de commande intelligente. Comme par exemple le système GREENKIT de SCHAKO.

Non. La loi interdit l'utilisation d'un ascenseur comme puits d'aération actif. L'aération et le désenfumage doivent être deux unités distinctes car ces deux systèmes pourraient se gêner mutuellement en cas d'urgence. L'aération à l'aide d'un ventilateur est strictement interdite dans les gaines d'ascenseur.

Une cabine n'a pas véritablement l'effet d'une pompe. La vitesse de déplacement de la cabine d'à peine 1,6 mètre/sec. est beaucoup trop lente. Et la distance usuelle entre la cabine et la gaine d'ascenseur est également trop importante.

Oui. Toutes les gaines d'ascenseur peuvent être équipées d'un GREENKIT. Dans les nouveaux bâtiments, il suffit de prévoir, au début, l'espace nécessaire pour un module d'aération dans le plafond ou la paroi de la gaine d'ascenseur.

Un contrôle visuel du système GREENKIT une fois par an suffit largement. Le manuel du système décrit les travaux de maintenance à réaliser sur le détecteur de fumée.

L'effet de cheminée est plutôt faible pour les bâtiments à 1 ou 2 étages. L'ouverture minimale légale dans une gaine d'ascenseur reste néanmoins la seule ouverture d'aération dans un bâtiment basse consommation. Dans une telle situation, ce sont d'autres facteurs qui parlent en faveur du système GREENKIT. Voici trois exemples qui soulignent l'importance de l'installation du système GREENKIT.

  • Dans les maisons individuelles, il n'y a souvent pas de compartiments coupe-feu entre la gaine d'ascenseur et le reste du bâtiment. L'aération naturelle aspire l'air et génère une dépression. Cela crée une interaction constante entre le chaud et le froid. Cette situation est renforcée en été car la climatisation, en produisant de l'air frais, favorise l'introduction de chaleur. Sans compartiments coupe-feu, la chaleur de l'été et le froid de l'hiver pénètrent directement dans les pièces, ce qui augmente considérablement le besoin énergétique.
  • Les bâtiments existants mal isolés engendrent d'importantes pertes de chaleur. Le système GREENKIT permet d'éviter ces pertes de chaleur.
  • Dans les bâtiments à usage commercial (va-et-vient réguliers), l'ascenseur est particulièrement sollicité. Ces mouvements d'air augmentent l'intrusion d'air froid, ce qui rend l'utilisation d'un GREENKIT d'autant plus nécessaire.

Le système GREENKIT permet une aération optimale avec des cycles d'ouverture et de fermeture variables, mais uniquement lorsque cela est vraiment utile, par ex. en présence de fumée, lors des interventions de maintenance, en cas d'urgence et lors de l'utilisation de l'ascenseur. Une électronique de commande intelligente détecte l'état réel respectif et y réagit de façon appropriée.

Non, la législation prévoit des clapets coupe-feu spécifiques pour l'aération des cuisines industrielles. Mais SCHAKO propose également une offre adaptée à ce genre d'applications avec le dispositif de fermeture FIRESAFE®II K90.

Les clapets coupe-feu SCHAKO de type BSK-RPR peuvent être modifiés ultérieurement sur site en vue d'un retour motorisé des clapets. Si cette situation se présente, SCHAKO a rédigé des instructions de montage que vous pouvez télécharger iciici et ici au format PDF. Veuillez-vous référer à ces instructions de montage pour de plus amples informations.

Les clapets coupe-feu SCHAKO de type BKA-EN peuvent être modifiés ultérieurement sur site en vue d'un retour motorisé des clapets. Si cette situation se présente, SCHAKO a rédigé des instructions de montage que vous pouvez télécharger ici et ici au format PDF. Veuillez-vous référer à ces instructions de montage pour de plus amples informations.

SCHAKO fournit des fusibles de rechange appropriés pour de nombreux clapets coupe-feu, par exemple lorsque le fusible s'est déclenché lors de l'inspection des clapets. Vous trouverez ici une liste des fusibles de rechange.

Tous les certificats et agréments techniques généraux (abZ) peuvent être téléchargés à l'adresse suivante (https://cloud.schako.de:501/sharing/WxkRhAKUL). L'accès est possible après avoir saisi le mot de passe suivant: Brandschutz

Il est possible de remplacer les joints de butée sur de nombreux produits SCHAKO dans le cadre d'un assainissement partiel. SCHAKO peut fournir des joints de rechange appropriés pour quasiment tous les clapets coupe-feu livrés. Vous pouvez télécharger au format PDF une fiche d'information spéciale relative à l'assainissement partiel de tous les clapets coupe-feu en cliquant ici.

Oui, cela est possible. Les ventilo-convecteurs doivent toutefois être équipés d'une régulation EC continue, ce que SCHAKO peut fournir sur demande pour quasiment tous les convecteurs de climatisation.

En règle générale, les regards de visite doivent être environ 100 mm plus grands que les appareils correspondants afin de pouvoir réaliser les entretiens nécessaires conformément à VDI6022.

Les ventilo-convecteurs SCHAKO peuvent être combinés avec de nombreux diffuseurs à air SCHAKO. Il faut toutefois observer les pertes de charge requises lors de la conception du convecteur.

La pression externe maximale du convecteur de climatisation Aquaris Silent de SCHAKO est de 70 Pa. En ce qui concerne le convecteur de climatisation NBS 100 de SCHAKO, elle est située entre 5 et 150 Pa et pour le convecteur de climatisation NBS 150 entre 40 et 250 Pa.

Vous trouverez la relation concrète entre les deux valeurs Vmax et Vmoy. directement dans le diagramme correspondant ou bien dans la légende de la documentation technique relative au produit SCHAKO.

Oui, en tant que solution spéciale dans le cadre votre projet moyennant un supplément de prix.

L'utilisation des diffuseurs à induction de SCHAKO offre une grande flexibilité au projeteur. Les diffuseurs à induction peuvent être adaptés en toute flexibilité aux différentes dalles de plafond jusqu'à une longueur individuelle de 3000 mm. Pour des longueurs plus importantes, il est possible de fournir plusieurs appareils en tant que version à bandes.

Cela dépend de la performance requise. SCHAKO recommande normalement un écart de 3-4 degrés.

Le calcul est très simple : avec une température ambiante de 26 degrés Celsius et une humidité relative de 50 %, le point de rosée se situe précisément à 14,77 degrés. La température de l'arrivée d'eau peut donc atteindre 16 degrés Celsius. Tous les dispositifs fonctionneront de manière fiable jusqu'à ce niveau. En ce qui concerne les spécifications de planification prévoyant une arrivée d'eau à une température inférieure, les diffuseurs à induction doivent être équipés d'un bac pour condensat, par exemple de type DISA-W et DISA-WSP de SCHAKO. Les dispositifs à induction DISA-300, DISA-601, DISA-360, DISA-B et DISA-H ne sont pas fournis avec un bac pour condensat et il est donc nécessaire de les utiliser dans une zone sans condensat, c.-à-d. au-dessus du point de rosée critique.

Les diffuseurs à induction SCHAKO avec un refroidissement sans condensat ne nécessitent quasiment aucun entretien. Le nettoyage des échangeurs de chaleur se fait généralement en fonction du degré d'encrassement visible. Il n'existe à cet effet aucun intervalle de maintenance défini de manière fixe. En ce qui concerne les diffuseurs à induction avec bac pour condensat, il est nécessaire de se référer aux prescriptions de maintenance de la directive VDI 6022.

Bien-sûr. Cette fonction est disponible par défaut sur tous les diffuseurs à induction SCHAKO. Le projeteur doit toutefois tenir compte du fait qu'une fonction de chauffage fiable ne peut être garantie qu'avec une hauteur de montage maximale de 3 mètres. Dans le même temps, la température de l'eau à l'entrée ne doit pas dépasser 40 degrés Celsius pour des raisons techniques.

SCHAKO définit une perte de charge d'au moins 40 Pa pour tous ses diffuseurs à induction afin de garantir un fonctionnement en toute sécurité. Cela vous garantit un fonctionnement irréprochable.

Normalement non. Les regards de visite et de maintenance ne sont généralement requis que sur les composants et les dispositifs équipés de composants de régulation.

Le système EasyBus peut également être câblé et installé avec un câble rond usuel d'une section transversale de 2,5 mm² ou avec des câbles standards. Mais les personnes conscientes des avantages que représente le câblage rapide d'EasyBus n'auront recours que dans de rares cas à l'ancienne technique de câblage. Cela permet d'économiser du temps et de l'argent. En outre, l'utilisation de câbles plats permet d'exclure tout câblage incorrect des modules.

Il est possible de raccorder 128 modules par maître. Chaque module dispose d'un câble de raccordement d'env. 1,5 m de long. En présence d'une alimentation directe de l'appareil de 200 mètres maximum, la longueur restante du câble plat est d'environ 800 mètres maximum.

Pour des raisons de sécurité, SCHAKO recommande l'utilisation de câbles exempts d'halogène. Le système EasyBus peut malgré tout être commandé et configuré avec des câbles PVC traditionnels. La fonctionnalité technique est identique avec ces deux types de câbles. Les câbles exempts d'halogène présentent toute une série d'avantages qui peuvent être décisifs en fonction du cas d'application. Les câbles exempts d'halogène ne produisent aucun gaz corrosif en cas d'incendie, ils ont une charge calorifique considérablement inférieure à celle des câbles PVC et génèrent moins de fumée. En outre, ils résistent à l'acide chlorhydrique dans les limites normales. Ces différentes raisons entraînent une utilisation accrue des gaines de câbles exemptes d'halogène, notamment pour les câbles de données.

Les modules se différencient très bien grâce à leur aspect et leur disposition intérieure. En outre, chaque circuit imprimé des modules comporte une désignation de type précise. Un professionnel n'aura donc aucune difficulté à les différencier lors du montage.

Les composants EasyBus sont certifiés selon l'indice de protection IP40. Ils sont donc protégés contre l'introduction de corps solides jusqu'à un diamètre max. de 1 mm. Un indice de protection IP40 ne protège pas contre les infiltrations d'eau car les composants EasyBus ont été conçus pour une utilisation en milieu sec, ce qui d'ailleurs s'applique à tous les composants électriques n'ayant pas été conçus pour une utilisation en milieu humide.

Les personnes non qualifiées ne peuvent pas mettre en service un système de bus moderne et flexible comme EasyBus. Cela concerne tous les systèmes de bus disponibles sur le marché. Il est nécessaire de recourir ici à des personnes spécialisées et formées. Ce n'est qu'ainsi que l'on peut vous garantir un fonctionnement irréprochable de votre système. Une intervention logicielle est nécessaire comme pour un ordinateur dont le client a besoin pour une tâche spécifique. Les novices peuvent malgré tout réaliser certains travaux préparatoires. La mise en service et la configuration doivent cependant toujours être effectuées par un spécialiste.

Le système EasyBus est flexible en termes d'adaptations et d'extensions. Il est possible à tout moment d'élargir les modules conformément aux spécifications.

Les alimentations électriques parallèles n'influencent aucunement le système EasyBus. En effet, le système EasyBus est un système par courant porteur qui transmet ses paquets de données dans un environnement conducteur. Nous vous recommandons toutefois de séparer la ligne de bus de la ligne à courant fort. En cas de doutes, vous pouvez éventuellement utiliser une ligne de bus blindée.

Il est en effet totalement inutile de piloter un seul consommateur via un système de bus. En effet, l'idée même d'un système de bus est de piloter de nombreux et surtout différents dispositifs et composants via un nombre minimal de conducteurs. Les systèmes de bus ont été développés à cet effet et conviennent parfaitement à de tels usages. Là encore, tout dépend de l'objet.

Il est vrai que les coûts initiaux sont élevés et qu'un système de bus avec seulement 10 clapets coupe-feu ne vaut que rarement la peine. Il faut, en contrepartie, toujours prendre en compte les frais de câblage qu'un système conventionnel impliquerait. Mais un système de bus est toujours plus flexible et plus pratique qu'un câblage traditionnel et il ne faudrait pas seulement prendre en compte l'aspect financier au moment de la prise de décision.

Seule la gaine du câble est marquée ou légèrement perforée à cet endroit-là. Les torons de câble restent absolument intacts pour l'alimentation électrique et la transmission des données. Si, après avoir déplacé la boîte de raccordement, vous souhaitez isoler la partie marquée de façon appropriée, vous pouvez utiliser un ruban isolant usuel pour câble plat. Une alternative serait de laisser la boîte de raccordement à sa place actuelle et d'en placer une autre à l'endroit voulu. Cela est également possible.

Le câble plat multifilaire quasiment toujours utilisé chez SCHAKO est le type de câble idéal pour le système EasyBus. Il permet un câblage rapide et sans erreur en combinaison avec la boîte de raccordement et d'alimentation. Vous pouvez, en principe, utiliser également d'autres câbles avec une section transversale de 2,5 mm.

Lorsque vous optez pour un système de bus, votre décision ne dépend pas forcément du nombre de composants installés. Votre décision est plus souvent liée à des exigences techniques, juridiques ou encore à des exigences de planification qui nécessitent obligatoirement un système de bus. La fonction de télémaintenance d'EasyBus représente à cet effet un avantage majeur.

En règle générale, plus le nombre de composants intégrés est important, plus les frais d'installation et la gestion des dispositifs avec un système EasyBus sont avantageux. Cela s'explique d'une part par le fait qu'un système de bus nécessite des longueurs de câbles réduites. L'installation est plus simple et le faisceau de câbles est considérablement réduit puisqu'un seul câble doit être posé avec le système EasyBus. EasyBus est même rentable sur les petites installations en fonction des projets.

Le choix d'un système de bus n'est pas forcément lié à un besoin de rentabilité. En effet, il n'est souvent pas possible de représenter des situations de contrôle spécifiques avec des systèmes conventionnels. Si vous connaissez les coûts d'un système conventionnel, il est toujours intéressant de faire une planification en parallèle avec le système EasyBus de SCHAKO. Si les frais sont comparables, la capacité d'extension du système et les exigences du client sont les éléments décisifs. Car c'est bien là que le système EasyBus est supérieur à un système conventionnel à tous points de vue.

En ce qui concerne les entraînements électriques utilisés par SCHAKO, le schéma de raccordement se trouve directement sur le boîtier d'entraînement. En outre, la documentation originale du fabricant de l'entraînement est jointe à chaque livraison. Nous ne pouvons toutefois pas exclure le fait qu'elle se perde. Nous pouvons, sur demande, vous envoyer de nouveau les schémas de raccordement. Pour ce faire, nous avons besoin du numéro de commande, du numéro du bon de livraison ou du numéro de facture de SCHAKO.

Le programme de dimensionnement SCHAKO tout comme la documentation technique des produits ne contiennent pas les dimensions spéciales ni les versions personnalisées. Nous pouvons toutefois calculer les dimensions spéciales et les versions personnalisées de façon assez précise grâce à notre expérience de plusieurs décennies.

Avec plaisir. Nous avons toutefois besoin de toutes les spécifications de planification des corps de métier concernés. Prenez tout simplement contact avec nous. Nos techniciens vous donneront toutes les informations nécessaires lors d'un entretien personnalisé avec vous.

En ce qui concerne les produits qui ne sont pas disponibles dans la bibliothèque CAD de SCHAKO en tant que bloc de données DXF ou DWG, nous pouvons, au cas par cas, mettre à disposition les données CAD correspondantes sur demande.

Il y aura malheureusement toujours des produits ou des variantes de produits qui ne seront pas (encore) disponibles dans le programme de dimensionnement SCHAKO. Ces produits seront généralement rajoutés lors d'une mise à jour du logiciel. Nous vous prions donc, jusqu'ici, de bien vouloir vous référer à la documentation technique que vous pouvez télécharger au format PDF sur le site internet SCHAKO Produits.

Oui. SCHAKO peut fournir des dimensions spéciales (moyennant un supplément) pour tous vos projets spécifiques dans la mesure où vos dimensions ne sont pas inférieures ou supérieures de manière significative à la plus petite ou à la plus grande dimension standard. Nous devons toutefois vérifier si votre demande est réalisable d'un point de vue technique et nous vous prions donc de bien vouloir discuter avec un technicien de la faisabilité de votre projet.

Si vous augmentez la hauteur de construction du diffuseur à impulsion pour marches SIA, vous augmentez également le risque de courants d'air. SCHAKO ne garantit une répartition optimale de l'air qu'avec une hauteur de construction maximale de 126 mm. Ce n'est qu'ainsi que le système n'engendre aucun courant d'air dans la zone de confort (pour 100m³/h/mètre courant avec une distance de 500 mm par rapport à la grille de sortie d'air) .

En principe oui, mais cela dépend de l'application. Il est impératif, lors de la planification, de tenir compte d'un raccordement approprié aux systèmes de conduits ou aux conduites d'air.

Les convecteurs de climatisation SCHAKO peuvent être utilisés de manière très flexible. Ils peuvent aussi bien être montés au mur qu'au plafond et nous pouvons également les livrer en version armoire.

Oui, bien-sûr. Vous pouvez, en fonction de vos besoins, contrôler les convecteurs de climatisation de la série CULTRA en toute facilité depuis la face arrière.

Oui car l'écran tactile d'EasyBus ne sert pas uniquement à visualiser la configuration de l'installation ; son agencement est également très structuré. Il est possible de reconnaître immédiatement les messages d'état du système sans aucune aide supplémentaire. Les interfaces permettent également de connecter d'autres possibilités de visualisation comme par ex. des ordinateurs portables, iPads ou autres appareils similaires. SCHAKO recommande toutefois à ses clients d'utiliser un écran tactile intégré car le statut du système peut ainsi être directement enregistré sans aucune aide supplémentaire.

Depuis le 1er août 1988, tous les clapets coupe-feu SCHAKO sont entièrement fabriqués sans matériau à base d'amiante. En ce qui concerne l'utilisation et le remplacement des anciens clapets coupe-feu à base d'amiante, une fiche d'information est disponible auprès de SCHAKO, celle-ci donnant des informations détaillées à ce sujet. Vous pouvez la télécharger au format PDF en cliquant ici .